14 septembre 2015
Entrevues

Un premier récital sur disque pour Stéphane Tétreault

Françoise DavoineICI Musique

Trois ans après un premier album enregistré avec Fabien Gabel et les musiciens de l’Orchestre symphonique de Québec et consacré à des œuvres du répertoire russe et français, Stéphane est toujours aussi amoureux du Stradivarius « Comtesse de Stainlein, ex-Paganini » mis à sa disposition par Mme Jacqueline Desmarais, et il a, de toute évidence, très hâte de faire découvrir aux mélomanes une autre facette de sa personnalité musicale.

De toute évidence, la parution de ce nouvel album chez Analekta est une étape importante pour Stéphane Tétreault, qui détient depuis peu une maîtrise de la faculté de musique de l’Université de Montréal. Ses projets pour la saison qui s’amorce? Rencontrer le plus de maîtres possible, pas nécessairement des violoncellistes, discuter avec de grands musiciens partout dans le monde, suivre des cours de maître ou assister à des ateliers de perfectionnement.

« Je veux me remettre en question, c’est indispensable à la croissance d’un musicien. J’ai reçu une excellente formation auprès de Yuli et Eleonora Turovski, ils resteront toujours comme mes grands-parents. Mais j’ai soif de découvrir d’autres façons de phraser, de penser, d’appréhender la musique. C’est palpitant, non? »
Stéphane Tétreault

Ce sera donc une année de voyages et de découvertes pour le premier lauréat de la bourse de carrière Fernand-Lindsay. Bon vent, Stéphane, nous allons te suivre avec bonheur dans tes nouvelles aventures musicales!

Lire sur ICI Musique

Jacques IbertHenriette ReniéHenriette ReniéJohan Halvorsen / G. F. HaendelFranz Schubert
X